Fermer
Publié le 30 mai 2017

En fin de semaine, 18e Fête de la pêche au Québec

Par André-A. Bellemare

À la fin de la semaine — le vendredi 2, le samedi 3 et le dimanche 4 juin — aura lieu la 18e Fête de la pêche au Québec. Cette fête annuelle, créée en 2000, a pour but de donner la chance au plus grand nombre possible d’habitants de la Belle Province de pratiquer la pêche à la ligne sans qu’il leur soit nécessaire d’acheter un permis provincial général de pêche. Les autorités provinciales responsables espèrent, en faisant ainsi économiser quelques dollars aux citoyens, qu’ils participeront à la fête et qu’ils seront intéressés à répéter souvent cette heureuse expérience dans le futur.

Entendons-nous bien : durant ces trois journées de la Fête de la pêche, ça ne sera pas le «free for all»! Ce n’est pas la permission de faire n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment… C’est juste que vous pourrez pêcher gratuitement partout où c’est autorisé sans devoir acheter le fameux permis provincial annuel général de pêche sportive, mais en respectant la réglementation pour la récolte des poissons de chaque espèce dans les différentes zones provinciales de pêche (les «saisons», les limites quotidiennes de prises, les limites de possession, etc.).

Si la pêche est gratuite à certains endroits, des rabais seront offerts pour l’accès à d’autres territoires. Pour vous former une idée à ce sujet-là, je vous suggère de consulter le résumé de quelque 200 activités officielles organisées dans la province durant la fin de semaine :

http://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/peche/fete-de-la-peche/activites/

L’intention des autorités en créant cette fête annuelle est de donner le goût de pratiquer la pêche à la ligne à ceux qui ne l’ont pas encore testée, puis de redonner le goût de pêcher à ceux qui ont abandonné l’activité.

Le programme «Pêche en herbe» pour initier les enfants

À mon avis, l’un des plus beaux programmes de la Fondation de la faune du Québec (FFQ) est celui de la «Pêche en herbe» permettant d’initier à la pratique de la pêche à la ligne les fillettes et garçons âgés entre 9 et 12 ans. Depuis sa création, ce programme a permis à des dizaines de milliers d’enfants de chez nous de prendre goût à la pêche, puis de persister dans la pratique de cette activité favorite de loisir en plein air afin d’assurer la relève des générations vieillissantes d’adeptes. Tout cela, grâce aux dons que font à la FFQ les saumoniers, pêcheurs à la ligne, sauvaginiers, trappeurs et chasseurs lorsqu’ils achètent leurs permis annuels.

Les enfants participant au programme «Pêche en herbe» — qui n’auraient peut-être pas autrement l’occasion de pêcher, à cause de multiples empêchements — sont formés par des experts au respect des lois et des règlements régissant cette activité, puis ont la possibilité de participer à des événements durant lesquels ils peuvent récolter des poissons. En plus, les autorités gouvernementales leur remettent un «permis de pêche en herbe» leur permettant, jusqu’à ce qu’ils atteignent 18 ans, de pêcher de façon autonome, sans avoir à acheter un permis de pêche provincial annuel, tout en récoltant leur propre limite quotidienne de prises et leur propre limite de possession de poissons de différentes espèces.

Chaque année, durant la Fête de la pêche, des activités de pêche sont organisées pour les enfants et adolescents du Québec. Pour en apprendre plus à ce sujet-là, consultez la liste des activités de Pêche en herbe : https://cdn.ofsys.com/T/OFSYS/H/C396/1257063/6vEqUP/peh-web4mai2017.pdf

À Victoriaville : 5e Festival de la truite en fin de semaine

L’ami Marc Morin, coordonnateur de la pêche dans le portion sud de la rivière Nicolet, me souligne que le 5e Festival de la truite de Victoriaville aura lieu, dans le parc Terre-des-Jeunes, le samedi 3 et le dimanche 4 juin, en même temps que la Fête de la pêche qui permet de pêcher sans permis partout au Québec. Des milliers de truites seront mises à l’eau à Victoriaville pour l’occasion.

L’événement, organisé par Pêche Nicolet, offre une programmation variée et fort intéressante pour tous les membres de la famille : jeux gonflables, tag à l’arc, fermette, bassin de pêche pour les enfants âgés de 5 à 9 ans, etc. Sous un chapiteau, il y aura des exposants et des conférences pour tous les goûts. La programmation (gratuite) est détaillée dans le site web http://www.pechenicolet.com

Lorsque vous consulterez le site web de Pêche Nicolet, profitez-en pour télécharger le dépliant des activités de la saison 2017 dans et autour de la rivière Nicolet. Ce superbe parcours de pêche à gué de la truite dans la rivière Nicolet Sud permet aux adeptes de pêcher à la mouche et au lancer léger (secteur exclusif de 4 km de long à la mouche). Le territoire du parcours couvre les localités de Ham-Nord, Notre-Dame-de-Ham, Saint-Rémi-de-Tingwick, Chesterville et Victoriaville.

Un guide fantastique de la rivière Matane

Les gestionnaires de la ZEC-saumon de la rivière Matane vous offrent une nouveauté importante pour la saison de pêche 2017 : un guide illustré de toutes les fosses indiquant avec une précision chirurgicale les repaires des saumons dans chacune des fosses! C’est Louis Bazin, jadis propriétaire de l’hôtel Métropole de Saint-René, maintenant guide de pêche dans la rivière Matane, qui a dessiné à l’échelle chacune des fosses en indiquant les repaires que les saumons occupent selon les conditions d’eau. Et ce guide, fruit de la longue expérience de Bazin, regorge de précieux conseils sur les mouches et la pêche dans la Matane.

Ce guide tant attendu sera vendu au poste d’accueil de la ZEC (dans l’édifice de la passe migratoire du barrage Mathieu-d’Amours). Mais vous pouvez aussi le faire venir par la poste en le commandant sur le site web de la ZEC : http://www.rivierematane.com Il vous en coûtera 28 $ au total (20 $ pour le guide, 3 $ de taxes et 5 $ de frais de livraison). Un petit investissement qui vaudra son pesant d’or pour vous!

Cartes gratuites des ZEC pour votre téléphone portable

Belle surprise offerte par les zones d’exploitation contrôlée (ZEC) membres de la Fédération québécoise des gestionnaires de ZEC (FQGZ) : en 2017, vous pouvez installer gratuitement sur votre téléphone mobile et sur votre tablette numérique des cartes géographiques de chacune des ZEC membres du réseau. Il vous est même possible de télécharger la ou les cartes désirées, puis de les utiliser sans avoir besoin d’un signal de l’Internet. Ainsi, vous pourrez calculer la distance de vos déplacements en forêt, et vous pourrez vous situer grâce à la géolocalisation (GPS), de même qu’identifier des lieux et bénéficier de plusieurs autres options.

Vous trouverez les étapes d’installation sur la page web http://www.reseauzec.com/cartotheque ou sur la page web de chacune des ZEC que vous fréquentez (dans l’onglet «cartotheque» toujours). S’il vous manque de l’information pour réussir l’installation, communiquez avec Sébastien Sirard (1 418 527-0235, poste 28), qui se fera un immense plaisir de vous aider.

Un million $ à la Fondation de la faune pour le saumon

À la suite de l’adoption du dernier budget du gouvernement provincial du Québec, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a confié à la Fondation de la faune du Québec (FFQ) la coordination du programme de valorisation, de restauration et d’aménagement des habitats du saumon atlantique.

Ce programme est assorti d’une subvention totalisant un million $, à raison de 200 000 $ par an jusqu’en 2021-2022. Cette enveloppe, jumelée aux dons que font annuellement à la FFQ les saumoniers, pêcheurs à la ligne, sauvaginiers, trappeurs et chasseurs, permettra de protéger davantage le saumon atlantique et les magnifiques rivières dans lesquelles le saumon revient frayer annuellement.

Truite de mer dans la Saguenay : un suivi du MFFP

Depuis plus de 15 ans, l’intérêt des pêcheurs à la ligne s’est accru de beaucoup pour la récolte des truites de mer dans la rivière Saguenay. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) et ses partenaires réalisent des interventions pour maintenir et augmenter le stock de truites de mer dans le fjord et ses affluents (aménagement de frayères, ensemencements, modifications aux règlements, etc.). Le ministère assure un suivi pour accumuler des données sur les effets des efforts consentis, afin d’orienter les investissements futurs.

Voilà pourquoi le MFFP sollicite la collaboration des adeptes de la pêche récoltant des truites de mer dans la rivière Saguenay : le ministère demande aux pêcheurs de mesurer leurs prises et de consigner ces données dans un «Carnet du pêcheur» : les adeptes intéressés doivent communiquer avec Serge Gravel : 1 418 695-8125 (poste 342). Un tirage sera tenu parmi les participants pour l’attribution de forfaits de pêche du saumon atlantique ou de la truite de mer dans les rivières à saumons du Saguenay, en collaboration avec les ZEC-saumon de la région.

Alain Lemieux, de Montmagny, honoré par les moucheux

Chaque année, depuis 23 ans maintenant, la Confrérie des pêcheurs à la mouche A.T.O.S. du Québec (achigans, truites, ombles et saumons) décerne la «Mention d’honneur Paul-Plante» à un passionné de pêche à la mouche de la province qui a consacré une partie de sa vie à promouvoir la pêche à la mouche chez nous. En 2017, ce honneur si recherché par les moucheux revient à un citoyen de Montmagny, Alain Lemieux.

Alain Lemieux, camionneur au long cours et formateur de conducteurs de grands fardiers, pêche à la mouche depuis sa plus tendre enfance. Il est un réputé artisan monteur de mouches à pêche, surtout de mouches traditionnelles à ailes mariées en plumes et à ailes de type «Spey» pour la pêche du saumon atlantique. Depuis quelques années, Lemieux fait la promotion de la pêche à la mouche dans le monde francophone par le biais de son merveilleux site web : http://www.fabri-mouches.ca Plusieurs moucheux considèrent ce site web comme une «bible», notamment pour le montage de mouches, car le chapitre «Encyclo-Mouches» renferme des centaines de modèles de mouches illustrés en couleurs et accompagnés de textes précisant chacune des étapes de leur fabrication.

Cette mention d’honneur perpétue le souvenir de feu Paul Plante, un moucheux de Granby qui a fait découvrir la technique de pêche à la mouche, puis celle du montage de mouches et, enfin, la passion de la pêche des différentes espèces de salmonidés à des centaines de Québécois.

La «Mention d’honneur Paul-Plante» annuelle consiste en une plaque illustrée d’une photo du récipiendaire exposée dans la grande salle du Musée de pêche à la mouche du Canada; ce musée est attenant à l’Hôtel de ville de Waterloo, en Estrie : http://www.mpmc-cffm.com/

Mme Roseline Bujold, de Murdochville, nous a quittés

La semaine dernière, à Murdochville, au cœur de la Gaspésie, ont eu lieu les funérailles de Mme Roseline Bujold, décédée à l’âge de 82 ans, bien connue pour le rôle qu’elle a joué pendant longtemps à la défense des adeptes de chasse et de pêche de sa région. Mme Bujold, mordue de chasse de l’orignal et de pêche du saumon atlantique, a été l’une des premières femmes, et l’une des rares femmes, élues présidentes d’une association de chasseurs et pêcheurs au Québec. Vous pouvez imaginer la renommée qu’elle avait atteinte pour être élue à ce poste dans sa région.

J’ai eu grand plaisir à la rencontrer à plusieurs occasions lorsque j’étais journaliste chroniqueur spécialisé en chasse et pêche pour le quotidien LE SOLEIL, de Québec. Je l’ai côtoyée lors de congrès de la Fédération québécoise de la faune (devenue la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs). Mais j’ai aussi accompagné Mme Bujold et son mari Raoul à la pêche du saumon dans la merveilleuse rivière York qui prend sa source près de Murdochville. Jusqu’à tout récemment, Mme Bujold a chassé l’orignal avec succès à la carabine, ce qui a permis à la télévision de Radio-Canada de tourner un reportage à son sujet pour diffusion sur son réseau national. Je conserve un souvenir impérissable de cette si aimable et si joviale gaspésienne. Mes condoléances à ses trois filles et à son fils.

2e grande traversée à pied de l’île d’Anticosti

Cet été, du 18 au 27 août, aura lieu la deuxième grande traversée sud-nord de l’île d’Anticosti, en randonnée pédestre, organisée par le groupement Nature Québec. Seulement dix marcheurs pourront découvrir les beautés de ce paradis terrestre en suivant notamment, hors des sentiers battus, les célèbres rivières Jupiter et Vauréal.

Les personnes intéressées doivent poser très bientôt leur candidature : le forfait, de 3000 $ par personne, ne vise qu’à couvrir tous les coûts du voyage (l’événement ne génère aucun profit). Pour bien vous informer à ce sujet, consultez le site web : http://www.anticosti-traversee.org

Incendie majeur à la Seigneurie du Triton

Lundi, un grave incendie a causé plusieurs dizaines de milliers de dommages à la pourvoirie Seigneurie du Triton, en Haute-Mauricie. Trois bâtiments secondaires — des entrepôts dont la construction remonte à 125 ans — ont été détruits avec tout leur contenu : moteurs hors-bord, VTT, outils, scies mécaniques, etc.

Mais les superbes bâtiments qui hébergent les clients et le personnel, ainsi que les cuisines, ont été épargnés. Les propriétaires, Annie Tremblay et Nicolas Bernard assurent qu’ils peuvent accueillir actuellement tous les clients qui ont réservé des forfaits. Cette pourvoirie était jadis l’un des plus anciens et des plus luxueux «clubs privés» du Québec. Pour mieux la connaître, consultez son site web : http://www.seigneuriedutriton.com/

Les moustiques vont pulluler cet été!

À cause de ce printemps pluvieux et humide que nous vivons en 2017, des mares d’eau stagnante parsèment notre environnement, surtout en forêt. Voilà l’habitat rêvé par les moustiques pour leur reproduction…

Prévoyez donc, avant de partir en excursion dans la sauvagerie, de vous munir d’une provision suffisante d’insectifuge et d’insecticide pour ne pas que vos sorties deviennent des séjours en enfer! Quant à moi, depuis des années, je ne m’enfonce jamais en forêt sans porter un petit contenant de la merveilleuse crème insectifuge Watkins.

Voir les produits antimoustiques disponibles chez Magasin Latulippe

À propos de André-A. Bellemare Chroniqueur de chasse et pêche depuis 40 ans.

André-A. Bellemare participe à Latulippe.com depuis 1996. À ce jour, il a rédigé plus de 400 chroniques pour Latulippe.com Bien informé sur l'actualité du plein air au Québec, il vous offre sa science, son expérience, son vécu et ses opinions.

Articles par André-A. Bellemare

Infolettre Latulippe

Inscrivez-vous à l'infolettre Latulippe et demeurez à l'affût de nos nouveautés et nos promotions.

Note aux lecteurs

Les opinions exprimées dans nos chroniques n’engagent que les auteurs des textes et ne représentent pas nécessairement celles de Magasin Latulippe. Bonne lecture.

Chroniques récentes

Fermer

Ayez du panache!

Inscrivez-vous à l'infolettre Latulippe et demeurez à l'affût de nos nouveautés et nos promotions.

Fermer

Connexion

Client existant


Nouveau client

Avec votre compte Latulippe, vous pourrez recevoir des promotions par courriel, connaître l'état de vos commandes en cours et consulter vos commandes antérieures.