Fermer
Publié le 23 novembre 2017

De nombreux investissements pour la pêche et les projets fauniques

Par André-A. Bellemare

N’oubliez pas que c’est en fin de semaine, à Trois-Rivières, qu’aura lieu de Salon de pêche à la mouche organisé par la Société mauricienne des pêcheurs à la mouche (SMPM). Cet événement annuel tant attendu se tiendra, le samedi 25 et le dimanche 26, dans la Bâtisse industrielle du site de l’Expo de Trois-Rivières. Ce salon permet aux visiteurs de rencontrer les dirigeants d’au moins une dizaine d’associations sans but lucratif, mais aussi plus de 30 artisans monteurs de mouches, de même que des fabricants et vendeurs d’équipement et vêtements spécialisés.

Un attrait majeur du salon est le bassin intérieur — de 60 pieds par 16 pieds — dans lequel vous pourrez pratiquer gratuitement vos lancers avec l’aide d’experts, mais aussi de tester des cannes à moucher en vente sur place. Vous pourrez compter sur la présence de trois grands magasins vendeurs de divers équipements et matériaux. Vous pourrez discuter de montage de mouches avec les meilleurs artisans monteurs du Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’étranger, qui révèlent leurs techniques et leurs trucs. Ces monteurs vendent là leurs plus belles mouches pour pêcher saumons, truites et bien d’autres poissons.

Le coût d’entrée au Salon est d 7 $, mais gratuit pour les adolescents âgés de moins de 18 ans. Pour plus de renseignements au sujet du Salon, consultez le site web http://www.smpm.org à l’onglet «salon».

Chasse sans séjour des petits gibiers en réserve faunique

La Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) offre encore, dans certaines réserves fauniques gouvernementales du réseau qu’elle gère, la chasse à la journée des petits gibiers (gélinottes huppées et tétras du Canada, ainsi que lièvres). Cette chasse quotidienne n’offre pas le séjour dans les réserves fauniques concernées.

Il vous suffit de vous procurer votre droit d’accès individuel à la chasse (18,40 $ par chasseur par jour, plus taxes). Ce droit d’accès peut être acheté en ligne sur le site web de la SÉPAQ, à l’adresse suivante : https://www.sepaq.com/reservation/produit.dot?mode=liste&produit=CHSJRS

En novembre, il est encore possible de chasser les petits gibiers dans les réserves du Saint-Maurice et Mastigouche. Jusqu’à la mi-janvier, cette offre est valable dans les réserves La Vérendrye, Papineau-Labelle et Port-Cartier—Sept-Îles.

Un dur hiver en perspective…

Durant l’hiver qui vient, les météorologues de MétéoMédia prévoient pour le Québec des précipitations de neige plus abondantes que d’habitude, peut-être même les plus fortes depuis 10 ans. Chris Scott, météorologue en chef de MétéoMédia, croit qu’on connaîtra des périodes de météo extrême, dont une quantité impressionnante de bordées de neige, mais aussi un redoux au milieu de l’hiver; il y aurait des menaces de pluie verglaçante par moment.

Lorsque la neige est trop abondante pendant trop longtemps, surtout vers la fin de l’hiver, les cerfs de Virginie ont de la difficulté à survivre. Les orignaux s’en tirent mieux, puisqu’ils ont les pattes plus longues et que leur force physique est plus grande que celle des chevreuils. Les ours, eux, sont en hibernation dans leur «ouache». Les gélinottes huppées ont l’habitude de plonger dans la neige molle et de s’y enfouir pour se protéger du froid intense. Les humains, eux, ont l’habitude de… pelleter et souffler et gratter le neige pour quitter leur maison!

C’est de plus en plus «à la mode» de chasser!

Les responsables de la législation et de la réglementation sur la pratique de la chasse sportive dans la province de l’Alberta sont étonnés de voir les jeunes générations considérer de plus en plus «à la mode» de pratiquer la chasse sportive. Pourtant, bien des personnes prétendent encore que le nombre de chasseurs décroît et que l’intérêt pour la chasse diminue vite.

En Alberta, durant les dix dernières années, le nombre de permis de chasse vendus a presque doublé! Et, en 2017, l’augmentation a été encore plus notable, selon Matt Besko, responsable de la gestion de la faune dans cette province de l’Ouest.

Besko attribue le phénomène aux jeunes générations qui recherchent des aliments sains, de la viande sans aucun additif et des protéines naturelles. La chasse entre dans la «mode» du principe «de la ferme à la table».

Autre phénomène remarqué en Alberta : plus le nombre de chasseurs croît, plus le nombre de gros gibiers augmente, parce que les disciples de Nemrod exercent des pressions sur les autorités pour une plus grande protection du patrimoine faunique, pour un meilleur aménagement des habitats de la faune, ainsi que pour l’adoption de lois et de règlements plus stricts sur la gestion de la faune. Qu’est-ce que je vous disais?!…

70e anniversaire de la compagnie québécoise Brecks

L’année 2018 marquera le 70e anniversaire d’existence de la compagnie québécoise Brecks, située à Sherbrooke en Estrie, spécialisée dans la production, l’importation et la distribution de leurres pour la pêche des poissons d’ordre sportif. Latulippe a toujours été un partenaire important de Brecks pour la vente de ces leurres maintenant mondialement réputés.

C’est en 1948 que feu George et feu Maude Breckenridge ont commencé à fabriquer les cuillères «Dartee» et «Sparky» dans leur maison, à Sherbrooke. Leur entreprise est très rapidement devenue le plus grand importateur de mouches du Canada; elle embouteillait aussi le très populaire insectifuge «Ole Time Woodsman», tout en distribuant les cannes à pêche «Sharpe». En 1949, Brecks frappa son plus grand coup en décrochant la distribution exclusive au Canada des cuillères tournantes françaises «Mepps». En 1964, lorsque George Breckenridge prit sa retraite, son fils David s’entendit avec Mepps pour fabriquer les cuillères au Québec. En 1983, Brecks ajouta la distribution des leurres «Mister Twister» et du monobrin de pêche «Maxima» à son catalogue. En 1989, la compagnie prit une dimension internationale en acquérant les leurres «Williams», les plus anciens au Canada. En 2003, Brecks se porta acquéreur de la compagnie J.A. Green, fabricant des leurres «Mooselook».

David Breckenridge est décédé en 2012, mais sa veuve, Sharon Gautrey prit alors la direction de l’entreprise. Dès 2013, Brecks a fait l’acquisition de la compagnie de leurres «Savant»; puis, en 2014, Brecks acheta la compagnie Thomas Delaney, manufacturier des cuillères «Lake Clear Wabbler». Pour en savoir plus sur Brecks, compagnie du Québec réputée dans le monde entier, consultez le site web : http://www.brecksinc.com

Bourse «relève» pour soutenir la pêche hivernale

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) accorde à la Fondation Héritage Faune (de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs) une subvention pouvant atteindre 49 000 $ pour soutenir la pêche hivernale. Le MFFP souhaite qu’on développe au Québec l’offre de services variés de pêche en hiver, pour intéresser les familles et les personnes non initiées à pratiquer cette activité patrimoniale.

Cette subvention est la réalisation partielle d’un engagement du Québec, lors du discours sur le budget 2017-2018, à investir 5 millions $ sur cinq ans pour développer la pêche sportive au Québec. Pour plus d’information sur ce programme gouvernemental et pour faire une demande de fonds, consultez le site web http://www.fedecp.com/bourses

Le programme s’adresse à toute autre organisation québécoise cherchant à promouvoir l’offre d’activités de développement des clientèles pratiquant la pêche dans notre province. Noter que l’appel des projets est en cours, et que la date limite pour présenter une demande est le 4 décembre 2017.

78 millions $ en 30 ans pour des projets fauniques

Depuis 1987, la Fondation de la faune du Québec (FFQ) à investi quelque 78 millions $ dans la réalisation de 5500 projets fauniques dans la province! Pour en apprendre beaucoup plus au sujet de cette merveilleuse FFQ, consultez le site web http://www.fondationdelafaune.qc.ca

Cet argent provient notamment des dons annuels que versent les pêcheurs à la ligne, saumoniers, sauvaginiers, trappeurs et chasseurs lorsqu’ils achètent leurs différents permis de pratique. La FFQ est aussi alimentée en dons par les convives participant à ses soupers bénéfice et à ses cocktails dînatoires, puis par de généreux donateurs et commanditaires. La Fondation tient aussi un fabuleux encan dans l’Internet, puis vend son calendrier et des lithographies.

7,5 millions $ pour promouvoir la pêche du saumon

Le Québec accorde à la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA) une subvention de 7,5 millions étalée sur cinq ans pour consolider et développer l’industrie de la pêche sportive de cette espèce de poissons. Le gouvernement est convaincu que cela favorisera la croissance des retombées économiques dans les différentes régions où les rivières servent de frayères aux saumons de l’Atlantique.

L’argent versé à la FQSA permettra d’améliorer les infrastructures sur les rivières, mais aussi d’accroître la promotion de la pratique de la pêche du saumon à la mouche artificielle, puis la production de certains outils de sensibilisation à la protection de cette ressource naturelle exceptionnelle.

Il est reconnu officiellement que le saumon anadrome de l’Atlantique est établi dans 118 rivières du Québec. Ce qui permet à des milliers de saumoniers de consacrer globalement 62 000 jours à la pêche chaque année, générant des dépenses annuelles de 50 millions $.

Pour obtenir plus de renseignements concernant la FQSA, consultez le site web http://www.fqsa.ca

À propos de André-A. Bellemare Chroniqueur de chasse et pêche depuis 40 ans.

André-A. Bellemare participe à Latulippe.com depuis 1996. À ce jour, il a rédigé plus de 400 chroniques pour Latulippe.com Bien informé sur l'actualité du plein air au Québec, il vous offre sa science, son expérience, son vécu et ses opinions.

Articles par André-A. Bellemare

Infolettre Latulippe

Inscrivez-vous à l'infolettre Latulippe et demeurez à l'affût de nos nouveautés et nos promotions.

Note aux lecteurs

Les opinions exprimées dans nos chroniques n’engagent que les auteurs des textes et ne représentent pas nécessairement celles de Magasin Latulippe. Bonne lecture.

Chroniques récentes

Fermer

Ayez du panache!

Inscrivez-vous à l'infolettre Latulippe et demeurez à l'affût de nos nouveautés et nos promotions.

Fermer

Connexion

Client existant


Nouveau client

Avec votre compte Latulippe, vous pourrez recevoir des promotions par courriel, connaître l'état de vos commandes en cours et consulter vos commandes antérieures.